Our new archivist introduces herself

Language icon Aurore with her daughter Louise

We extend a warm welcome to Aurore Darnet, the new archivist who has been appointed to work in Archives Nicolas Barré, Paris. She will be building on the invaluable work of Sr Elisabeth Sondag and previous archivists. Aurore introduces herself here:

"I started my work as archivist in the beginning of September 2016.   I work here part time and my other part-time work is with the Brothers of Charity.  I have a little daughter, Louise, who has just celebrated her 4th birthday. We live in l’Essonne, in Massy.

I entered the world of archives having studied history in Troyes and Besançon, followed by archival studies in Mulhouse.  Having obtained my Masters in Archives, I was offered my first job by the Daughters of Charity of St Vincent de Paul. I stayed with them for four years. In 2014, I went off to New Zealand and there I was able to look after Louise full time during the first year. Then I took up my professional work again and found a position as database manager in a centre for deaf and hard-of-hearing children in North Island. 

In the beginning of October 2015 I returned to France, to Troyes, to fill a 10-month vacancy in the Departmental Archives of Aube, where I came from originally. 

Since I took up my post here, I am getting on with checking the contents of the archives, which means going through every document, every file, every box etc.  This work will enable me to update the classification system used by the sisters who worked here before me. It will facilitate a better way of classifying new documents sent to the Archives from now on. Documents already preserved here will also be addressed.  As well as the on-going work of classification, I am responsible for welcoming visitors doing research and making documents available to them, also for answering requests received by mail and writing short articles."

Présentation de notre nouvelle archiviste

Nous souhaitons une chaleureuse bienvenue à Aurore Darnet, la nouvelle archiviste nommée pour travailler dans les Archives Nicolas Barré à Paris, en s'appuyant sur l'inestimable travail de Sr Elisabeth SONDAG et d'archivistes antérieures. Aurore se présente elle-même:

"Je suis arrivée aux Archives début septembre 2016. J’y travaille à mi-temps, mi-temps que je cumule avec un autre pour le compte des Fils de la Charité. Je suis maman d’une petite Louise qui vient de fêter ses 4 ans. Nous habitons dans l’Essonne, à Massy.

Je suis entrée dans le monde des archives après des études d’histoire faites à Troyes et Besançon et des études d’archivistique suivies à Mulhouse. Après l’obtention de mon Master « archives », j’ai été recrutée par les Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul où je suis restée quatre ans. Début 2014, je suis partie en Nouvelle-Zélande. J’ai pu m’occuper « à temps plein » de Louise la première année. J’ai repris une activité professionnelle la deuxième année. J’ai alors trouvé un poste de « data entry – records manager » dans le centre éducatif pour enfants sourds et malentendants de l’île Nord. Je suis revenue en France début octobre 2015 pour assurer une vacation de 10 mois à Troyes, aux Archives départementales de l’Aube d’où je suis originaire.

Depuis mon arrivée aux Archives, je procède au récolement du fonds, c’est-à-dire que j’ouvre un à un chaque dossier, chaque classeur, chaque boîte, etc. Ce travail doit mener à mise à jour du plan de classement élaboré par les sœurs qui m’ont précédée. Cela permettra une meilleure insertion des documents qui seront à l’avenir versés aux Archives. Les documents déjà conservés seront eux davantage mis en valeur. Parallèlement à ce travail de classement, je suis chargée de valoriser le fonds d’archives en accueillant des chercheurs, en répondant aux demandes reçues par courrier ou encore par la rédaction de petits encarts."

Published on: Tue, 01 Nov 2016 19:42:35 GMT

Featured pages

Asian Forum 2016

The Asian Forum, organised by the Provincials of Asia, was conceived two years ago. The Sisters of A…

England: St Chad's Sanctuary

Over a period of just two years,  St. Chad’s Sanctuary was visited nearly 19,000 times.  (We count t…